Vous et nous, pour une prise en charge réussie !

Nos professionnels de santé se mobilisent pour vous soigner le mieux possible. Pour améliorer votre bien-être et la sécurité de tous, votre participation est essentielle !

Qui s’occupe de vous ?

L’équipe soignante

  • Les médecins
  • Les infirmières et infirmiers
  • Les aide-soignantes et aide-soignants

L’équipe paramédicale

Sur indication du médecin, vous pourrez être orienté vers :

  • Les kinésithérapeutes
  • L’ergothérapeute
  • L’infirmière d’éducation thérapeutique
  • La diététicienne
  • Le psychologue
  • Le podologue - pédicure
  • L’assistante sociale

De votre côté, vous souhaitez rencontrer un professionnel paramédical ? Faites-en part à l’équipe soignante.

Soulageons votre douleur

Avoir mal n’est pas normal ! N’hésitez pas à parler de votre douleur aux soignants qui s’occupent de vous. Ces derniers vont régulièrement vous demander d’évaluer votre douleur. Plus vous donnerez d’informations précises, plus la prise en charge sera adaptée.

Vous avez mal ? Parlez-en !

Pour aider le médecin dans son diagnostic

La douleur est une alerte envoyée par le corps pour signaler un dysfonctionnement. C’est un indicateur précieux pour le médecin.

Pour être soulagé et gagner en bien-être

Ne plus avoir mal ou avoir moins mal favorise votre bien-être mais également votre rétablissement. Il n’y a aucun intérêt à supporter la douleur !

Soyez compréhensif

L’équipe soignante va régulièrement vous demander d’évaluer votre niveau de douleur afin d’ajuster au mieux le traitement proposé.

Comment lutte-t-on contre la douleur ?

Les médicaments

Les médicaments sont proposés en fonction des mécanismes, de l’intensité des douleurs et de votre état de santé.

  • Les antalgiques
    Ce sont des médicaments propres à réduire, calmer ou supprimer la douleur.
    Il existe différents types d’antalgiques comme le paracétamol, les anti-inflammatoires, la morphine… La morphine et ses dérivés, antalgiques les plus puissants, sont utilisés pour le traitement des douleurs les plus sévères. Elle est utilisée lorsque les autres antidouleurs restent sans effet.
  • Autres moyens
    Des moyens non médicamenteux peuvent réduire la douleur et améliorer votre confort : application de poches de glace, mobilisation douce, massages, aide psychologique… De nouvelles techniques sont également expérimentées telles que le masque à réalité virtuelle.

Ensemble, soyons vigilants

Bien-être, qualité des soins, sécurité… La clinique fait son maximum. Et pour aller plus loin, elle a besoin de votre contribution.

Votre identité sans cesse vérifiée !

La clinique a des procédures très strictes pour réduire au maximum le risque d’erreur d’identité. D’une part, vous portez un bracelet avec votre identité, durant tout le séjour. D’autre part, avant chaque soin, les soignants vous demandent votre nom. Ne croyez pas qu’ils l’ont oublié ! Ils se doivent de vérifier votre identité.

Des troubles nutritionnels ?

Au-delà du problème médical pour lequel vous êtes hospitalisé,  il est important de signaler vos troubles nutritionnels aux médecins et aux soignants. La diététicienne peut alors intervenir, si besoin.

Des difficultés à supporter vos médicaments ?

Lors de votre séjour, vous aurez peut-être besoin de nouveaux médicaments. Faites-nous part de vos intolérances éventuelles, de votre traitement avant l’hospitalisation et confiez-nous vos médicaments personnels. N’hésitez pas à signaler d’éventuels effets indésirables suite à la prise d'un nouveau traitement.

Réduisons le risque d’infection lié aux soins

La clinique impose un niveau d’exigence maximum concernant le bionettoyage, le lavage des mains des soignants, la stérilisation du matériel… En tant que patient, vous devez impérativement vous laver les mains régulièrement, venir avec du linge propre et des affaires de toilette.

Des règles à respecter

Téléphone portable

Afin d'assurer la tranquillité de tous, l'usage des téléphones portables doit être restreint dans l'établissement.

Stationnement

Ne pas stationner sur les emplacements réservés aux handicapés et aux ambulanciers afin d’éviter toute difficulté d’accès aux urgences ainsi qu’aux personnes à mobilité réduite.

Silence

Le silence constituant un facteur déterminant de confort et de rétablissement, il est de rigueur de le respecter dans tout l’établissement.

Interdiction de fumer

Nous vous rappelons que, par décret ministériel, il est interdit de fumer dans l’établissement.

Respect du patient en soin

Par respect pour l’intimité des patients, les visiteurs sont priés de quitter les chambres lors des soins et des toilettes.

Animaux familiers

Relativement à l’exigence de propreté des locaux de la clinique, la présence d’animaux dans l’établissement est strictement interdite.