La greffe, ou transplantation rénale, consiste à remplacer le rein défectueux par le rein d’une autre personne. Cette solution est plus lourde que la dialyse sur le plan médical mais elle permet, à terme, de retrouver un quotidien presque normal.

Sur le territoire, seul le CHU, au sein de l’Unité de Transplantation d’Organes, réalise les transplantations rénales

Notre pôle néphrologie travaille en étroite collaboration avec le centre hospitalier pour préparer les patients à la greffe et les prendre en charge à l’issue de l’opération, notamment au sein de l’unité de soins de réadaptation de la clinique. 

Avant la greffe

Dès que la décision d’opter pour la greffe est prise, les néphrologues de St-Exupéry mettent tout en oeuvre pour réaliser l’ensemble des étapes préparatoires dans les meilleures conditions et réduire au maximum les délais d’attente pour le patient. 

Le bilan pré-greffe

Une série d’examens est réalisée pour dresser un bilan de santé très complet du patient. Le néphrologue vérifie ainsi que la transplantation rénale est possible et recueille toutes les informations utiles pour optimiser les chances de succès de la greffe. Si le patient réunit l’ensemble des conditions médicales, il devient “éligible” à la greffe.  

La greffe à partir d’un donneur vivant

Dans un cadre très précis, un membre de la famille ou un proche peut décider de donner l’un de ses deux reins. En effet, sa fonction rénale peut être assurée par un seul rein sans préjudice. Dans ce cas, le donneur réalise également un bilan pré-greffe à St-Exupéry. La transplantation rénale est alors planifiée au CHU. Lors de l’opération, le rein du donneur est prélevé puis transplanté au patient. La greffe à partir d’un donneur vivant permet de réduire significativement le délai d’attente.  

La greffe à partir d’un donneur décédé 

Dans la majorité des cas, le rein à greffer, appelé greffon, est prélevé dans un délai très court sur des personnes décédées par arrêt cardiaque ou mort encéphalique, et attribué à un patient inscrit sur une liste d’attente établie au niveau national. 

Quand un patient est déclaré éligible à la greffe, la clinique l’inscrit immédiatement sur cette liste d’attente. Quel que soit le lieu de suivi du patient, clinique ou CHU, le délai d’attente sera le même. Celui-ci peut varier de 18 mois à 5 ans, selon de nombreux critères d’attribution, sachant que le nombre de prélèvements de greffons est bien inférieur au nombre de personnes en attente de greffe. 

Lorsqu’un greffon est disponible pour le patient, ce dernier est prévenu par le CHU pour effectuer l’intervention de transplantation. 

Après la greffe

Les premières semaines suivant la greffe, le patient fait l’objet d’une surveillance importante en raison des risques de rejet et d’infection. Le patient est ainsi suivi par les néphrologues de St-Exupéry, en alternance avec les équipes du CHU

La clinique dispose également d’un service de soins de réadaptation spécialisé dans la prise en charge post greffe. Suite à la transplantation effectuée au CHU, les patients ayant besoin de soins de suite peuvent être accueillis à St-Exupéry et bénéficier de soins spécifiques à la transplantation.  

L’Unité de Transplantation d’Organes du CHU travaille étroitement avec la clinique St-Exupéry car celle-ci dispose d’un néphrologue présent 24/24h et d’une unité de soins de réadaptation orientée sur la transplantation rénale.

La greffe préemptive

Lorsque la défaillance rénale amène à envisager un traitement de suppléance dans les mois qui suivent, dialyse ou greffe, le patient peut, dès ce moment, effectuer les démarches d’accès à la greffe. Cette solution appelée greffe “préemptive” permet d’éviter la mise en dialyse durant le délai d’attente de la greffe.